1985

Avec Charles Fairfield et Wilfredo Castillo, dix représentations du spectacle Les miroirs sauvages à l’Espace René-Provost à Gatineau.

Des Miroirs sauvages qui savent apprivoiser

Les miroitements de la parole, habile et maîtrisée, la brillance des couleurs musicales raffinées et riches surgissant des labyrinthes étonnants de l’informatique, le brio des interprètes, doués, presqu’exubérants, tout concourait à séduire les sens, le coeur et l’esprit. (…) En ce sens, le spectacle de Serge Côté est d’autant plus réussi qu’il faut avoir bien du talent et de la détermination pour arriver à un tel degré de qualité professionnelle alors que les occasions de chanter devant le public sont si rares et que, proportionnellement, la possibilité de rôder un spectacle s’en trouve réduite au minimum.

Paule Laroche, Le Droit
16 octobre 1985
© Illustration et graphisme : Denis Boulay