«On n’oublie rien» AU QUÉBEC

 

Dézo me dit gentiment de me mêler de mes affaires...

The very last moments…

Dézo & Dr. Mental ;o).

Dézo & Dr. Mental ;o).

 
C’est au P’tit Bar, le 22 août 2013, le soir de mes 56 ans, que j’ai eu le privilège de revoir de chers vieux amis dont un, Jean-Pierre Desaulniers, alias Dézo, pour la toute dernière fois.
 
Avec mon copain Daniel Berriault à la basse, nous avons présenté quelques chansons qui avaient un lien avec l’aventure d’On n’oublie rien.
 
Il y avait là, devant nous, Nicole Ollivier, Dominique Lemieux, Mike The White et Loulou, Denis Boudreault, Richard Larkin, France Dulude, Claude Brabant, Joanne Goulet, Georges Dutil que je remercie pour la magnifique photo, Daniel pour la qualité de musique et de présence, Léandre Maheu que j’avais trop envie de revoir, et mes autres ami(e)s dont le nom m’échappe temporairement, sans malice, vous me connaissez bien. En prime, j’étais au beau milieu de mes vacances !
 
© Georges Dutil 2013

Avec mon ami Daniel Berriault
© Georges Dutil 2013

 
À la fin de la représentation, alors que je fumais ma clope sur la terrasse, Dézo se pointe pour m’annoncer que les soins palliatifs n’étaient plus très loin de lui, qu’il se préparait à… prendre le large ! Silence. Et puis quelques dernières blagues dans le gris de la pluie. Une dernière étreinte. Je me suis souvenu de toutes les fois où nous avons eu l’occasion de nous rencontrer…
 
Alors, les émotions se confondent dans une aventure magique, sous les pluies torrentielles de cette soirée formidable, qui s’est terminée au Cherrier devant un bon repas, de magnifiques ami(e)s, et de bonnes bouteilles.
 
Tant qu’on y est : La vie est belle, ça c’est certain.